Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le POURQUOI du COMMENT !!!

Le POURQUOI du COMMENT !!!

Pour les esprits !!! Quand on boit de l'eau, ne jamais oublier sa source, J'AI DIT !


Voitures MAUZIN et enregistreur HALLADE: d'une même "voie"!

Publié par Platelayer sur 6 Juillet 2008, 23:26pm

Catégories : #SNCF

 

















Les voitures MAUZIN servent à enregistrer les caractéristiques géométriques de la voie en charge et en dynamique. 
 
L'équipement de ces voitures comprend : 
- Un plancher renforcé indéformable servant de référence à la mesure. 
- Trois bogies (2 extrêmes à 2 essieux, 1 central double à 4 essieux pouvant se déplacer transversalement de + ou - 150 mm de façon à s’inscrire dans les courbes). 
- Huit essieux tournés au profil cylindrique pour ne pas affecter les mesures. 
- Des dispositifs mécaniques permettant d’annuler les mouvements de caisse. 
- Trois palpeurs ; Un sur chaque bogie ; constitués de deux galets et de deux socs, chaque galet incliné à 70° appliqué sur la face intérieure du rail. 
 
Un assemblage de cordes à piano et de chaînes, tendu et mis en équilibre par des sandows étalonnés relie les organes de captage, aux styles. 
 
Des capteurs de déplacements électriques placés au plus près des prises d’informations mécaniques ; délivrent des informations, qui sont ensuite traitées dans des tiroirs électroniques. 
 











Les paramètres enregistrés, se mesurent dans trois plans : 
- Vertical longitudinal (nivellement de chaque file de rail). 
- Vertical transversal (écart de dévers et gauche). 
- Horizontal (dressage ou flèche de chaque file de rail et écartement de la voie). 
Ces sept facteurs sont transcris sur : 
 
# Un graphique classique, de manière continue, sur un calque défilant par rapport à l’espace parcouru à 20cm/km (habituellement) ou 50cm/km, 1m/km, 2m/km ; à partir des informations uniquement mécaniques : 
 
* Enregistrements verticaux : 
- le nivellement mesuré étant la différence de variation entre une roue du bogie central et la variation moyenne des huit roues. Si A est la grandeur d’un point bas (ou d’un point haut), on enregistre la quantité (A-A/8).Le nivellement est mesuré sur une base de 12,200m, et l’enregistrement s’effectue en grandeur réelle  
 
- l’écart de dévers mesuré étant la différence de dévers entre un essieu du bogie central et la moyenne du dévers des quatre essieux des bogies extrêmes. L’écart de dévers est mesuré sur une base d’environ 12m et l’enregistrement s’effectue en grandeur réelle.  
 
- le gauche se mesurant dans un plan rectangulaire formé par quatre points (deux sur chaque file de rail), le gauche mesuré étant la distance entre un point et le plan formé par les trois autres. Le gauche est relevé sur une base de 2,75m ,mais l’enregistrement s’effectue deux fois grandeur réelle ramenée sur une base de 1m.  
 
* Enregistrements horizontaux : 
- Le dressage mesuré étant la distance formée entre le galet central et la corde formée par  
les deux galets extrêmes (base de 10m). 

• Calcul du rayon d’une courbe : 
Par rapport à la ligne du zéro, l’enregistrement de la flèche se décale d’une valeur de F= 35mm 
 
- L'écartement mesuré étant la somme mesurée entre les deux galets du palpeur central. 
 
Toutes ces variations se mesurent en grandeur réelle sauf le gauche qui lui est doublé. 


















# Un graphique base allongée, de manière continue, sur un papier millimétré défilant par rapport à l’espace parcouru à 10cm/km ; à partir des informations électroniques : 
 
- Le nivellement est la moyenne des deux files de rail. 
- Le dressage est le dressage moyen des deux files de rail. 
- Le nivellement allongé (base de 31m). 
- Le dressage allongé (base de 33m). 
Ces deux derniers paramètres permettant de faire apparaître des défauts de grande longueur d’onde. Ce graphique n’est alors fait que pour des lignes où la vitesse dépasse 160km/h. 
Sur ces graphiques les kilomètres correspondants, sont imprimés de façon automatique afin de pouvoir localiser les défauts sur le terrain. 
 
# Un enregistrement magnétique est réalisé à bord de la voiture, sur un magnétophone analogique à 16 pistes. Ces bandes sont dépouillées par la suite au département vrsl. Ce traitement permet de quantifier la qualité de la géométrie de la voie. De cette numérisation ressort un graphique synthétique (échelle 1cm/km) affichant : 
- Le nivellement longitudinal (écart moyen sur 300m). 
- Le nivellement transversal (écart moyen sur 300m). 
- Le tracé de la voie (flèche sur une base de 10m).  
- Le point kilométrique. 
- Le dressage (écart sur 300m). 
- L’écartement (écart moyen sur 300m). 
- Les accélérations verticales de boite d’essieu. 
 
En plus un état statistique de la voie donne la possibilité aux districts de décider : de grandes opérations de maintenance relatives à de longs parcours. 
 
 
#Passage d’un palpeur dans un appareil 
 
Le palpeur passe dans les appareils de voie dans les mêmes conditions qu’un essieu. Les roulettes sont toujours tirées par l’intermédiaire de Sandows vers leurs files de rails correspondantes 
Au passage des lacunes des appareils de voie, si aucune disposition spéciale n’était prise, la roulette située du coté des lacunes prendrait la déviation et le palpeur serait détérioré. La liaison qui est établie entre la roulette et le patin qui lui est opposé permet de remédier à cet inconvénient, grâce à la présence de contre-rails. Le patin donnera des rétrécissements sur la mesure de l’écartement au passage des appareils de voie. On peut utiliser ces rétrécissements pour obtenir la cote de protection et de guidage des différents types d’appareils de voie la valeur des ornières des passages à niveau.  





















Concernant l'appareil HALLADE, celui-ci servait à mesurer les mouvements de caisse des véhicules ferroviaires.

Il enregistrait des "pics" en fonction des mouvements du véhicule et suivant le nombre et leur amplitude, on pouvait en déduire des profils de voies et ainsi réparer certains défauts. A ce moment là, nous ne pouvions mesurer les défauts de voies mais il était possible de mesurer leurs conséquences !

Commenter cet article

voyance gratuite 22/02/2017 15:51

Grâce à votre site je viens d’appendre plusieurs choses. Continuez !

voyance gratuite mail 04/08/2016 11:17

Merci de partager cette information utile! Espérons que vous allez continuer avec le genre de choses que vous faites.

Denis G. 31/01/2013 23:01


Excellent article, bien documenté et précis jusqu'à 2002. A partir de cette date, les tables mécaniques ont été remplacées progressivement par des tables électriques et les enregistrements
magnétiques ont cédé la place à des systèmes numériques embarqués.


Dommage que le texte en bleu sur fond gris soit si peu visible.


Si vous souhaitez plus de détails cantactez moi par mail. Cordialement. Denis G.

persy 02/09/2008 21:25

Tiens, çà me rappèle que j'ai vu un engin qui s'appèle "MAUZIN 214" vers montpellier pendant cet été, et effectivement, je me suis posé la question de savoir pourquoi il y avait tant de roue sous ce train!! marrant

salam 18/07/2008 18:15

Mon cher frère, ma chère soeur en humanité, en nationalité ou en religion,Je te renouvelle ici mon message, que j'adresse à toutes les personnes d'over-blog auquelles je suis lié en inter-communautarité.
"Merci par avance de rendre disponible en page d'acceuil de vos blogs respectifs l'inscription en newsletter. En faisant cela, vous permettez à tous vos contacts de communautés d'accéder directement par mail à la nouvelle de vos publications récentes sur over-blog. Les personnes intéressées par le sujet de votre article pourront alors y accéder directement, d'un simple clic depuis le mail reçu. Ainsi, nous nous rapprochons les uns des autres.
Que la paix, la grâce et la miséricorde soient sur vous"

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents